L'image de soi est un élément important de l'équilibre psychologique. L'apparence conditionne en effet le premier jugement que l'on se fait d'une personne, le regard de l'autre est un « reflet ».


La chirurgie plastique a donc un grand rôle dans la guérison de maladies ou d'accidents défigurants.

- Fiche ABDOMINOPLASTIE : cliquez ici

- Fiche PLASTIE MAMMAIRE : cliquez ici

- Fiche LIFTING BRAS : cliquez ici

- Fiche LIFTING CUISSE : cliquez ici

CHIRURGIE REPARATRICE

ghh Après une chirugie de l'obésité il est important, lors de l’amaigrissement, de pratiquer une activité sportive modérée au début, puis croissante avec la perte de poids, afin de développer progressivement la masse musculaire pour réduire le relâchement cutané.

A cela, il sera vivement conseillé d'apporter une bonne hydratation de votre peau (crèmes de pharmacie non parfumées, ultra hydratantes) qui aura pour effet d' augmenter la tonicité de la peau et delimité sa flaccidité.
Une partie de la peau se retend, mais souvent un relâchement cutané important persiste.

Ce relâchement dépend de :
- l’importance de l’amaigrissement

- l’ancien effet yoyo de régimes multiples

- la qualité intrinsèque de la peau.


fggg La chirurgie plastique permet d’assurer un remodelage de l’ensemble de la silhouette, en retirant ces excès de peau et de graisse.

Les zones concernées sont plus ou moins nombreuses selon les patients, preuve que l’élasticité tissulaire varie d’un individu à l’autre. Ces zones sont le visage, le cou, les bras, la poitrine, l'abdomen, les fesses et les cuisses.

Les interventions de chirurgie plastique sont souvent nécessaires pour permettre au patient de récupérer la silhouette qu’il souhaite.

rrtr Cependant ATTENTION : Des excès de peau doivent être retirés. Cela implique obligatoirement des cicatrices.

Au niveau du visage, les cicatrices sont quasi invisibles, contournant l’oreille.

Au niveau de la silhouette et des seins, les cicatrices sont assez étendues. Ces cicatrices sont le plus souvent parfaitement tolérées, car le bénéfice du remodelage de la silhouette et des seins est largement supérieur au préjudice de la cicatrice.

hhh De plus, il est indispensable que le poids du patient soit stable avant d’envisager le remodelage corporel. En effet, la peau ayant perdu de son élasticité, il risquera de se produire un relâchement du résultat en cas de nouvel amaigrissement.

Le patient doit avoir atteint globalement son poids « idéal » à quelques kilos près... Le traitement donnera les meilleurs résultats lorsque la peau relâchée est peu chargée de graisse

C’est en travaillant les cicatrices, en se nourrissant convenablement, en maintenant une activité physique et surtout en régulant son poids que l’on pourra espérer un bon résultat à long terme.


LES RISQUES OPERATOIRES

- Risque de l’anesthésie générale, à évaluer par le chirurgien et l’anesthésiste.
- Risque de saignement et d’infection, communs à toutes les interventions chirurgicales.

- Risque de phlébite et d’embolie pulmonaire.

- Risque cicatriciel (les patients fumeurs, diabétiques, prenant de la cortisone, ou ayant déjà eu des cicatrices disgracieuses ont davantage de risque de mal cicatriser).